La Ligue de l'enseignement

Le mouvement d’éducation populaire est créé en 1866 par Jean Macé qui s’inspire de l’exemple de la Belgique où avait été fondée, en 1864, une ligue destinée à défendre la laïcité. La fondation de la ligue française de l’enseignement a inspiré les lois sur l’école « gratuite, obligatoire et laïque » à la fin du XIXè siècle. Ce grand mouvement d’éducation populaire est partenaire de la vie associative, de l’école publique et disposant d’un réseau national de fédérations.

Son organisation s’appuie sur 103 fédérations départementales, elles-même regroupées au sein d’unions régionales. Les associations locales, les fédérations départementales et le centre confédéral comptent plusieurs milliers de salariés et des centaines de milliers de bénévoles, et œuvrent dans les domaines de l’éducation populaire ou de l’enseignement, des pratiques artistiques et culturelles, des activités sportives, des vacances et des loisirs, de la formation professionnelle ou de l’action sociale.

Pour prévoir l'avenir, il faut connaître le passé, car les événements de ce monde ont en tout temps des liens aux temps qui les ont précédés.
Nicolas Machiavel
Penseur italien de la Renaissance, théoricien de la politique, de l'histoire et de la guerre (1469-1527)

La Ligue de l'enseignement

AU NIVEAU NATIONAL
Mouvement laïque d’éducation populaire, la Ligue de l’enseignement propose des activités éducatives, culturelles, sportives et de loisirs.
Elle regroupe, à travers 103 fédérations départementales, plus de 20 000 associations locales présentes dans 24 000 communes et représentant 1,6 million d’adhérents.

La Ligue de l'enseignement

AU NIVEAU DÉPARTEMENTAL
En Mayenne, depuis 1946, la Ligue de l’enseignement - FAL 53 anime la vie locale, développe des solidarités et contribue à la formation de citoyens égaux et responsables.
Elle vise à faciliter l’accès à l’éducation, à la culture, au sport et aux loisirs pour tous dans le respect des diversités culturelles.
Oui, la Ligue poursuit un but essentiellement politique, mais elle ne s’occupe ni de politique, ni de religion. Elle ne s’occupe que de l’éducation au suffrage universel, non pour faire des élections, mais des électeurs ; non pour faire des candidats, mais des citoyens.
Jean Macé
Pédagogue, enseignant, journaliste et homme politique français (1815-1894)

Quelques anecdotes historiques...

Quelques photos d'archives...